Man as an expression of the unconditional in nature

Autores

  • Margit Ruffing

DOI:

https://doi.org/10.1590/S0101-31732009000100003

Palavras-chave:

but final, l’inconditionné, condition humaine, nature sensible, culture, humanité

Resumo

Dans L’anthropologie du point de vue pragmatique Kant répond à la question « Qu’est-ce que l’homme ? » d’une manière descriptive et empirique en caractérisant le phénomène « homme » comme membre d’une communauté humaine sous des conditions sociales et culturelles. – Dans la deuxième partie de la Critique de la faculté de juger Kant cherche, au contraire, à démontrer la dimension nouménale de l’être humain par la « conclusion [...] à partir de la téléologie morale [...] à un but final de la création » (AA 05 : 455) dont un fondement de preuve « se trouvait déjà dans la faculté rationnelle de l’homme avant sa plus matinale germination, et il continuera à se développer davantage avec la culture de celleci » (AA 05 : 458). – La mise en relief du rapport entre la « Méthodologie du jugement téléologique » et la fonction didactique de l’Anthropologie pourrait servir d’illustrer l’idée de l’homme comme but final qui « est une fin qui n’a besoin d’aucune autre comme condition de sa possibilité » (AA 05 : 434) – qui est, par cela, l’expression de l’inconditionné dans les limites de la nature sensible.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

2009-01-10

Como Citar

Ruffing, M. (2009). Man as an expression of the unconditional in nature. TRANS/FORM/AÇÃO: Revista De Filosofia, 32(1), 37–53. https://doi.org/10.1590/S0101-31732009000100003

Edição

Seção

Artigos e Comentários